Lutte contre l’excision : toutes et tous concernés !

Fortement engagée dans la lutte contre toutes les formes de violences faites aux femmes et aux filles, la fédération nationale GAMS relaie l’ensemble des événements organisés autour de la journée internationale contre l’excision/Mutilations Génitales Féminines (MGF) du 6 février. Parmi les initiatives recensées, le projet « Excision, parlons-en ! » s’engage à dénoncer la pratique de l’excision dans le monde, notamment à travers la création d’un site web et en mobilisant la société en vue de la journée sensibilisation d’ampleur internationale du 6 février 2014. Une initiative que soutient la Ministre des Droits des Femmes, Mme Najat Vallaud-Belkacem.

Il est en effet parfois difficile de sensibiliser les citoyens autour d’un phénomène auquel ils ne sont pas directement confrontés. C’est notamment le cas de l’excision. Lointaine, cette pratique est souvent mal connue dans nos sociétés occidentales. Pourtant, s’il est vrai qu’elle est en grande partie cantonnée à certaines régions du globe, principalement en Afrique ou au Moyen-Orient, les mutilations génitales féminines affectent selon l’Organisation internationale des migrations (OIM) entre 100 et 140 millions de filles et de femmes à travers le monde.  Il est que plus légitime que la communauté internationale se saisisse de cet enjeu crucial pour la défense des Droits des femmes.

L’Assemblée Générale des Nations Unies adopté, par consensus, lors de sa 67ème session, la toute première résolution sur l’élimination des mutilations génitales féminines. Au-delà, nombre d’acteurs de terrain sont aussi fortement mobilisés sur cette problématique. Il faut désormais les fédérer, afin de leur donner davantage de visibilité.

C’est tout l’enjeu porté par un projet comme « Excision, parlons-en ! ». En rassemblant les associations et acteurs de la société civile engagés sur ce sujet, en France et dans le monde, il vise à mieux informer et sensibiliser les citoyens sur cette pratique portant atteinte aux droits humains, et aux droits des femmes en particulier. La fédération nationale GAMS joue un rôle-clé dans cette initiative, en mobilisant et relayant l’information auprès des citoyens, en vue de la journée sensibilisation d’ampleur internationale le 6 février 2014.

Au-delà du site www.excisionparlonsen.org, ayant vocation à devenir une référence francophone en matière de sensibilisation et d’information des publics sur les modalités d’action contre l’excision, le projet « Excision, parlons-en ! » va permettre d’organiser un grand colloque international, à l’occasion de la journée internationale contre l’excision/MGF du 6 février 2014. Cet événement visera à porter à la connaissance du public les évolutions de cette pratique, ainsi que les initiatives en France et dans le monde pour promouvoir l’abandon de l’excision.

Le colloque sera à la fois destiné à un public averti et aux médias qui y puiseront la matière nécessaire pour informer le grand public. Le colloque s’accompagnera :

–          d’un programme d’expositions photographiques consacrées au droit des femmes à protéger leur corps ;

–          de la présentation de rapports et d’enquêtes ;

–          de performances artistiques.

La ministre des Droits des femmes soutient cette démarche qui doit être largement diffusée, afin que la lutte contre l’excision ne soit pas le fait de quelques-un(e)s, mais de toutes et tous.

 

 A Lire Aussi :

Discours de la ministre au colloque « l’abandon des mutilations sexuelles féminines, une histoire en marche. »