La lutte contre le harcèlement sexuel au travail présente à la semaine de l’innovation publique

Share on Facebook+1Share on LinkedInShare on Twitter

semaine-de-l'innovation-publique-Sexisme-pas-notre-genre

Dans le cadre de la mobilisation contre le sexisme, la Direction générale de la cohésion sociale (DGCS) organise un atelier dématérialisé dédié à la lutte contre le harcèlement sexuel en milieu professionnel. Cet atelier s’est déroulé vendredi 18 novembre 2016 de 14h à 15h30, lors de la semaine de l’innovation publique, à la Gaîté lyrique.

La Semaine de l’innovation publique, organisée à travers toute la France, avait pour but de mettre en lumière les projets et actions innovantes développés dans les services publics. Elle se veut un instantané de cette énergie collective qui anime les agents publics innovants.

Plus d’informations sur la semaine de l’innovation

Des entreprises et des organismes publics s’engagent

Des entreprises et des organismes publics témoignent et vont encore plus loin dans l’identification, la prise en charge et l’accompagnement des victimes en participant à un atelier en ligne sur le harcèlement sexuel via la plateforme collaborative Fluidity.

→ L’objectif de cet atelier : partager en toute confidentialité les démarches, les freins et les bonnes pratiques autour de la lutte contre le harcèlement sexuel

Pourquoi un atelier via une plateforme collaborative ?

L’utilisation d’une plateforme collaborative permet de faire intervenir un grand nombre de participant.e.s tout en respectant leur anonymat. Et c’est le respect de leur anonymat qui permet de recueillir un matériau particulièrement riche sur ce sujet délicat.

→ Cet atelier innovant constitue un tournant dans la construction de la politique RH de prévention et de lutte contre le harcèlement sexuel en milieu de travail.

Le comité d’expert.e.s

Un comité d’expert.e.s est constitué en équipe pluridisciplinaire, sur les secteurs public et privé, avec la DGCS, la DGAFP, le Défenseur des droits, la conseillère nationale de prévention, ainsi que le médecin coordonnateur, la psychologue du travail et la conseillère technique nationale des ministères sociaux.

L’association européenne contre les violences faites aux femmes au travail (AVFT) était présente pour apporter son expertise et répondre aux questions du public.

→ Le comité d’expert.e.s apporte un éclairage interministériel sur les réponses apportées par les participant.e.s

En savoir plus