La France célèbre le 70ème anniversaire du premier vote des femmes

Share on Facebook+1Share on LinkedInShare on Twitter

En devenant des citoyennes à part entière, en pouvant voter et être élues, les femmes entrent dans la sphère publique et politique. Elles votent pour la première fois le 29 avril 1945, à l’occasion des élections municipales, puis le 21 octobre, à l’occasion du référendum et des élections législatives.

Le combat pour l’égalité, un combat de plusieurs siècles

Mais le combat pour l’égalité des droits civiques est bien plus ancien. Déjà en 1791, Olympe de Gouges souhaitait compléter la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen par une Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne, demandant notamment l’égalité des droits civiques entre les femmes et les hommes. Ce combat sera repris par plusieurs féministes au cours des 18ème, 19ème et 20ème siècles.

En 1868, une vingtaine de femmes diffusent un manifeste, avec l’appui du journal L’Opinion Nationale, réclamant le droit de vote des femmes. En 1881, la militante féministe Hubertine Auclert lance le journal La Citoyenne.

C’est l’action des féministes qui relance la question du droit de vote sous la IIIème République. Le Sénat bloquera ces tentatives. Les combats féministes et suffragistes se multiplient, l’Union française pour le suffrage des femmes est créée en 1909. Au cours de l’année 1914, un plébiscite féminin, organisé par les suffragistes, réunit 505 972 voix en faveur du droit de vote des femmes.

De la résistance au droit de vote des femmes

Le droit de vote des femmes est le résultat d’un combat de plusieurs siècles. C’est notamment le combat des femmes durant la seconde guerre mondiale qui aura le mieux servi la cause de l’égalité des droits entre les femmes et les hommes. Combattantes, standardistes, infirmières, cantinières, secrétaires ou encore agentes de liaison, les femmes – pourtant oubliées du conflit – auraient représenté 20% de la Résistance. Pour en savoir plus sur l’engagement des femmes pendant la Seconde guerre mondiale, découvrez l’exposition “Femmes et Résistance”.

Dès 1942, le Général de Gaulle déclare qu’« une fois l’ennemi chassé du territoire, tous les hommes et toutes les femmes de chez nous éliront l’Assemblée nationale ». Le 21 avril 1944, il signe une ordonnance portant sur l’organisation des pouvoirs publics en France après la Libération, qui stipule que « les femmes sont électrices et éligibles dans les mêmes conditions que les hommes ». C’est le 29 avril 1945 que les femmes votent pour la première fois, à l’occasion des élections municipales ; elles participent au référendum et aux élections législatives le 21 octobre suivant. Ainsi, l’Assemblée constituante élue en 1945 sera composée à 5,6% de femmes.


Droit de vote des femmes : Municipales du 29… par droitsdesfemmes

Aujourd’hui, les femmes dans la sphère politique

Il aura fallu des décennies et de nombreux combats pour voir les femmes accéder aux responsabilités politiques et aux mandats électoraux. Sous le gouvernement de Lionel Jospin, la loi constitutionnelle du 8 juillet 1999 inscrit dans la Constitution le principe de « l’égal accès des hommes et des femmes aux mandats électoraux et aux fonctions électives », précisant que « les partis et groupements politiques contribuent à la mise en œuvre de ce principe ». Depuis 2012, le Gouvernement agit pour l’égal accès des femmes et des hommes aux responsabilités politiques, économiques et sociales. Alors que François Hollande est élu Président de la République, la loi du 17 mai 2013 instaure un scrutin binominal paritaire pour les élections départementales et modifie le scrutin pour les élections municipales et intercommunales, visant à favoriser la parité. Enfin, la loi du 4 août 2014 pour l’égalité réelle entre les femmes et les hommes vient, entre autres, doubler les pénalités financières pour les partis politiques qui ne respectent pas la parité.

L’égalité des droits civiques : les dates clefs