Haut Conseil à l’égalité entre les femmes et les hommes, installation par Jean-Marc Ayrault, Najat Vallaud-Belkacem  et Danielle Bousquet

Haut Conseil à l’Égalité, un levier pour la troisième génération des Droits des femmes

www.familles-enfance-droitsdesfemmes.gouv.fr | Publié le 10 janvier 2013

Ce mardi 8 janvier, le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, a installé, en présence de la ministre des Droits des femmes Najat Vallaud-Belkacem, le Haut Conseil à l’Égalité entre les femmes et les hommes.

A cette occasion ont été réunis à l’hôtel Matignon les élus nationaux et locaux, les personnalités qualifiées ainsi que les représentants des associations et des administrations de l’État membres de ce Haut Conseil à l’Égalité .

Le Haut Conseil à l’Égalité a pour mission d’animer le débat public sur la politique de l’égalité entre les femmes et les hommes dans toutes ses dimensions : lutte contre les violences de genre, place des femmes dans les médias et diffusion de stéréotypes sexistes, santé génésique, égal accès des femmes et des hommes aux responsabilités politiques sociales et professionnelles, et enfin, la dimension internationale de la lutte pour les droits des femmes.

Il reprend les missions de l’observatoire de la parité, de la commission nationale contre les violences envers les femmes ainsi que de la commission sur l’image des femmes dans les médias. Il assurera une évaluation régulière des études d’impact élaborées par le gouvernement en matière d’égalité. Le Haut Conseil à l’Égalité sera présidé par Danielle Bousquet.

La Ministre des droits des femmes, Najat Vallaud-Belkacem, a rappelé que la loi cadre sur les droits des femmes, qui sera adoptée par le Conseil des ministres en mai, comprendra des mesures pour concrétiser les engagements pris par le Président de la République afin de renforcer la mise en œuvre de la parité dans les élections législatives. Le gouvernement s’appuiera en la matière sur les propositions du rapport de la Commission de rénovation et de déontologie de la vie publique. Pour aller vers une parité réelle, les mécanismes de modulation des aides financières aux partis politiques seront repensés. Ils doivent s’étendre au-delà de la seule parité des candidatures proposées et s’intéresser aux résultats obtenus par les partis.

A lire aussi :

– Le discours de la Ministre des Droits des femmes lors de l’installation du HCE

– AFP : Assemblée : le gouvernement veut « repenser » les mécanismes pour la parité

– JO : décret no 2013-8 du 3 janvier 2013 portant création du Haut conseil à l’égalité entre les femmes et les hommes

– JO : Arrêté du 7 janvier 2013 portant nomination au Haut Conseil à l’égalité entre les femmes et les hommes

Commentaires fermés