Equal Pay Day : des progrès majeurs pour l’égalité salariale en France

Share on Facebook+1Share on LinkedInShare on Twitter

A l’occasion de « l’Equal Pay Day », Marisol TOURAINE, ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes, et Pascale BOISTARD, secrétaire d’Etat chargée des droits des Femmes, réaffirment que la lutte contre les inégalités salariales entre femmes et hommes est un sujet d’action majeur pour le Gouvernement.

Les inégalités de rémunération entre femmes et hommes sont le fruit de plusieurs facteurs. Temps partiel subi, carrières interrompues par la parentalité, non mixité des métiers, plafond de verre, discrimination… Depuis 2012, le gouvernement s’attaque à toutes leurs causes.

  • Pour favoriser l’égalité professionnelle et salariale au sein des entreprises, un nouveau mécanisme de contrôle du respect de leurs obligations (négocier un accord ou de présenter un plan d’action) par les entreprises a été mis en place. 67% des entreprises de plus de 1000 salariés étaient déjà couvertes au 15 février 2015. 1 500 entreprises ont fait l’objet d’une mise en demeure et 48 ont été sanctionnées pour non-respect de leurs obligations. Une majorité d’entreprises mises en demeure ou pénalisées régularisent leur situation en quelques mois. Les entreprises qui ne respectent pas leurs obligations ne peuvent plus soumissionner aux marchés publics.
    >> En savoir plusEqual-Pay-Day-1

 

  • Pour améliorer le taux d’activité des femmes, plusieurs réformes facilitent l’articulation de la vie professionnelle et de la vie personnelle et encouragent le partage des responsabilités parentales. 275 000 places d’accueil des jeunes enfants seront créées d’ici 2017. Une obligation de partage du congé parental a été instaurée par la loi du 4 août 2014 pour l’égalité réelle entre les femmes et les hommes.Equal-Pay-Day-2

 

  • Pour encourager l’entreprenariat féminin, le Gouvernement, avec l’appui de ses partenaires, développe des actions de sensibilisation et de soutien financier aux entrepreneuses. L’objectif est de passer de 30% à 40% de femmes parmi les créateurs d’entreprise.
    >> En savoir plus
  •  Pour favoriser la mixité dans tous les secteurs, le Gouvernement a lancé une série d’actions dont l’objectif est de faire passer la proportion de métiers mixtes de 12% à un tiers en 2025. Une campagne nationale a été lancée en octobre 2014. Des plans d’actions seront signés dans dix secteurs clés de l’économie. Un premier plan a déjà été signé dans le secteur des transports. La mixité des métiers est devenue une mission du service public d’orientation scolaire.Equal-Pay-Day-3

 

Ces actions permettent à la France d’engranger des progrès concrets dans ce domaine :

  • Les inégalités salariales reculent plus vite en France que dans le reste de l’Europe
    Alors qu’entre 2008 et 2013, l’écart de rémunération horaire brute moyenne des salariés de l’Union européenne a diminué de 0,9 point dans toute l’Europe (de 17,3% à 16,4%), la France a connu une diminution de 1,7 point, passant de 16,9% à 15,2%.
    >> En savoir plusEqual-Pay-Day-4

 

  • Le taux d’activité des femmes continue de progresser en France
    Le taux d’activité des femmes continue de progresser, passant de 66,1% en 2010 à 67% en 2013 pour les femmes de 15 à 64 ans.
    >> En savoir plusEqual-Pay-Day-5

 

Le seuil de 30% de femmes dans les conseils d’administration des grandes entreprises a été dépassé en 2014 (+3 points en un an), faisant de la France le pays de l’Union européen le plus avancé en la matière. « Les inégalités salariales entre les femmes et les hommes persistent à un niveau inacceptable. Mais la mobilisation engagée commence à porter ses fruits : les derniers chiffres attestent d’un recul très encourageant de ces inégalités. Nous démultiplions nos actions pour conforter ces progrès » a indiqué Marisol TOURAINE. « Les mesures prises depuis 2012 par le gouvernement devraient contribuer à amplifier cette évolution dans les prochaines années » a ajouté Pascale BOISTARD.

L’Equal Pay Day, qu’est-ce que c’est ?

L’Equal Pay Day, ou journée de l’égalité salariale, symbolise le nombre de jours supplémentaires qu’il faut aux femmes pour gagner ce que gagnent les hommes en une année. Ainsi, au vu des écarts de salaire entre les femmes et les hommes en France, les femmes doivent travailler près de trois mois de plus pour atteindre la rémunération annuelle moyenne des hommes. Cette date symbolique est fixée cette année en France au 26 mars. C’est l’ONG BPW (Business and professional women) qui organise cette initiative au niveau mondial. De nombreuses actions sont prévues à cette occasion sur tout le territoire national.>>
Pour en savoir plus, visitez le site de BPW France