Enquête sur les hommes et l’égalité professionnelle : l’égalité femmes-hommes est aussi une affaire d’hommes.

L’étude Ifop-Mercredi C papa sur les hommes cadres et l’égalité professionnelle a été présentée aujourd’hui à Pascale Boistard, secrétaire d’Etat chargée des Droits des femmes.

A l’initiative de l’association Mercredi-c-papa, cette enquête fait le point sur les aspirations des hommes cadres dans les secteurs privé et public en matière d’équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle et d’égalité femmes-hommes dans le monde du travail. Cette enquête a été réalisée par l’IFOP en partenariat avec le ministère des Droits des femmes et trois entreprises partenaires du programme Happy Men : BNP Paribas, Cofely GDF-SUEZ et Orange.

Pour Pascale Boistard, « cette enquête montre que la préoccupation pour l’équilibre des temps de la vie n’est pas réservée aux femmes ». Les hommes interrogés trouvent ainsi majoritairement que la place de leur activité professionnelle dans leur vie est trop importante. Ils souhaitent passer plus de temps avec leur conjoint et leurs enfants et sont 81% à approuver l’aspiration des jeunes générations à un meilleur équilibre. Si certains stéréotypes apparaissent malgré tout encore persistants chez les cadres, ils ont conscience que les inégalités sont fortement liées aux préjugés et à des modalités d’organisations du travail.

« Cette étude est un encouragement à amplifier les politiques que nous avons engagées » a ajouté la secrétaire d’Etat, « qu’il s’agisse de lutte contre les stéréotypes, de mixité au travail, de place des femmes dans les entreprises ou d’équilibre des temps de vie et de partage du temps parental ».

Le gouvernement agit en effet de façon déterminée :

  • La loi du 4 août 2014 met en place des avancées concrètes en matière de partage du temps parental pour articuler plus égalitairement vie familiale et vie professionnelle.
  • La proportion d’entreprises couvertes par un accord d’entreprise a progressé de 20 points en un an. Rendus à la fois plus complets sur le fond et plus simple sur la forme par la loi du 4 août 2014, leur négociation est l’occasion de discuter notamment de l’organisation du travail. 34% des entreprises de plus de 50 salariés étaient couvertes mi-2014.
  • L’Etat agit pour faire reculer les stéréotypes qui assignent des rôles sociaux et professionnels différents aux hommes et aux femmes. A l’école, dans l’orientation scolaire, dans la vie quotidienne, dans les médias, tous les acteurs sont mobilisés en ce sens.

Au-delà de l’enjeu en matière d’égalité et d’équilibre des temps de vie pour tous, cette action permet d’avancer vers une meilleure efficacité économique pour les entreprises qui se sont engagées dans une réflexion sur leur organisation et leur productivité.

Télécharger le dossier de presse Etude IFOP

Téléchargez l’enquête sur les hommes et l’égalité professionnelle – Déc. 2014