Entreprises engagées

Share on Facebook+1Share on LinkedInShare on Twitter

La signature du kit « Agir contre le sexisme au travail », réalisé par le Conseil Supérieur de l’Égalité Professionnelle entre les femmes et les hommes (CSEP), constitue une déclaration d’intention importante pour les employeur.se.s qui souhaitent s’engager contre le sexisme ordinaire.

Le kit rappelle les obligations de l’employeur.se en matière d’agissement sexiste, fournit des fiches-repères pour s’en prémunir, et propose des 10 leviers d’actions à mettre en œuvre contre le sexisme au travail. Il est proposé à tou.te.s les employeur.se.s (entreprises, associations, etc.) de s’engager concrètement dans la mise en œuvre des leviers d’actions inscrits dans le kit. Chaque employeur.se pourra retenir les leviers qu’elle.il juge prioritaires et indiquer les actions qu’elle.il a mis en place ou mettra en place en direction de ses salarié.e.s et collaborateurs.trices, femmes et hommes. Elle.il deviendra alors « employeur.se engagé.e contre le sexisme ».

Le Kit « Agir contre le sexisme au travail »

Découvrez le Kit « Agir contre le sexisme au travail »

Envie de rejoindre les « Employeur.se.s engagé.e.s » ?
Il suffit de télécharger, Remplir et envoyer le formulaire de signature à initiatives.FEDDF@feddf.gouv.fr

LABEL-entreprise

Recensement des bonnes pratiques des entreprises engagées

Campagne de recrutement à destination des femmes (levier 1) et Plan de communication interne et externe pour soutenir la mixité (levier 9)

Le réseau de femmes de Lenovo (Women in Lenovo leadership) a été à l’origine d’une campagne originale de recrutement de femmes lancée en octobre 2016 : www.lenovowomen.com

A partir de témoignages de femmes travaillant chez Lenovo dans des postes d’ingénieures commerciales, responsables techniques ou responsable marketing et communication, une campagne digitale a été lancée sur les réseaux sociaux pour inciter les femmes à postuler chez Lenovo afin d’accroitre la mixité dans les équipes, considérée comme un levier de performance. L’originalité de cette campagne de recrutement vient à la fois de ses objectifs et de sa réalisation : ces femmes ont témoigné de leur parcours et expériences avec la volonté d’inciter d’autres femmes à la rejoindre afin de combattre l’image stéréotypée à dominante masculine et le « sexisme » ordinaire liés à ces métiers considérés comme traditionnellement masculins.

AREVA a signé le Kit pour agir contre le sexisme au travail en s’inspirant des leviers d’actions proposés par le Conseil Supérieur de l’Égalité Professionnelle entre les femmes et les hommes (CSEP) :

1. Prendre en charge les victimes et traiter les situations de sexisme (levier 6)

AREVA a mis en place trois dispositifs d’alerte permettant de faire remonter traiter des situations de sexisme :

  • Via le Dispositif d’Alerte et de Réclamation (DAR), une adresse email créée pour faire remonter ces situations
  • A travers une procédure de traitement de situation de harcèlement
  • Avec le Dispositif d’Écoute et d’Accompagnement : 19 dispositifs déployés en France, animés généralement par le médecin du travail.

2. Instaurer une vigilance sur l’éventuelle présence de stéréotypes de sexe dans toutes les procédures du ressort des ressources humaines (levier 7) et construire une communication interne et externe dépourvue de stéréotypes de sexe (levier 8)

AREVA travaille sur les stéréotypes, notamment à travers les actions suivantes :

  • Mise en place de processus RH garantissant des décisions managériales basées uniquement sur les compétences
  • Mise en avant de rôles modèles et dans les outils de communication de femmes en situation de travail sur des postes plutôt masculins
  • Communication basée sur des scénettes permettant de mettre en avant toutes les situations de diversité.

1. Une enquête sur le sexisme

L’enquête « Énergie de femmes », réalisée par BVA en septembre 2016, a permis d’identifier les stéréotypes à l’œuvre dans les relations professionnelles entre les femmes et les hommes dans l’entreprise. Les résultats ont donné un panorama global des signes, comportements, attitudes, mots qui infériorisent et délégitiment les femmes de façon insidieuse dans le milieu professionnel.

2. Une sensibilisation sur les agissements sexistes : « ¼ h sexisme »

En 2016, à l’occasion du 8 mars (Journée internationale des droits des femmes) et du 25 novembre (Journée mondiale de lutte contre les violences faites aux femmes), le pôle RH du siège a mis à disposition des salarié.e.s des outils (films courts, quizz, Serious Games d’1h30 pour échanger autour de la problématique du sexisme ordinaire.

3. Une communication sur le sexisme à l’occasion du 8 mars 2016

De nombreux articles sur le sexisme ordinaire, ses définitions, des exemples et des recours sont disponibles pour les salarié.e.s sur l’intranet d’EDF. Des parcours de femmes de l’entreprise sont également mis en lumière à travers des interviews. Ce contenu a fait l’objet d’un article spécifique à l’occasion de la Journée mondiale des droits des femmes en 2016.

 

732_Carrefour_Market_logo_rouge

Carrefour Market Sud

1. Charte professionnelle d’accompagnement et placement dans l’emploi

En 2015, la société Carrefour Market a proposé à la mairie de Salon-de-Provence, lieu de son siège régional, de mettre en place un partenariat en vue d’aider les personnes les plus éloignées de l’emploi, et en particulier les femmes, et notamment celles qui ont été victimes de maltraitance, à se réinsérer dans la vie professionnelle. Cela a débouché sur une convention signée pour une durée d’un an, et sur la base de laquelle, une trentaine de recrutements se sont effectués à l’occasion de la création d’un nouveau magasin.
En 2016, la Mairie a souhaité renouvelé cet accord, mais cette fois, elle a réuni, outre les parties initiales, l’ensemble des acteurs de l’emploi (Pôle Emploi, la Mission Locale, Cap Emploi, le Pôle d’insertion, la déléguée régionale à l’égalité, le Conseil Départemental, et l’Union Pour les Entreprises du 13).

2. Création de la 1ère crèche Carrefour Market en province

Dans le cadre de son programme d’accompagnement à l’évolution des carrières des femmes, Carrefour Market a mis en place un système de crèche afin de faciliter le suivi de sessions de formation par ses collaborateur.rice.s pour faciliter l’articulation des temps de vie.

3. Objectifs parité

Carrefour Market emploie 70% de femmes, mais elles ne sont plus que 8% dans les organes de direction. Comme il s’agit d’un secteur dans lequel la promotion interne est très importante, l’entreprise a déterminé qu’il était impératif de se donner des objectifs de recrutement à parité pour les postes d’encadrement. Cela permettra de féminiser le vivier des futur.e.s dirigeant.e.s. L’objectif est de donner à l’ensemble de la ligne hiérarchique de l’entreprise un objectif de recrutement femmes/hommes à parité.

Les entreprises engagées

air-france-logo BNP
casino orange
rgb_veolia_hd Solvay_2013_logo
SUEZ_ENVIRONNEMENT Total