Session de créativité « prévenir l’exposition des mineur.e.s à la pornographie »

Le Ministère des Familles, de l’Enfance et des Droits des femmes organise une session de créativité pour initier des réflexions sur la prévention de l’exposition des mineur.e.s à la pornographie sur Internet le mardi 21 mars 2017 à Paris. L’exposition des enfants à la pornographie est lourde de conséquences et les dispositifs de contrôle existants ne permettent pas d’assurer une protection suffisante. De plus, les nouvelles utilisations des médias (smartphones, tablettes…) entraînent de nouvelles difficultés. C’est la raison pour laquelle la protection des enfants exposés à la pornographie de plus en plus jeunes, est une thématique importante du plan de […]

Lire la suite...

Discours de Laurence Rossignol : lancement du 1er plan interministériel de mobilisation et de lutte contre les violences faites aux enfants – Mercredi 1er mars 2017

Seul le prononcé fait foi Monsieur le ministre [Pierre JOXE], Madame la Défenseure des enfants, Mesdames les sénatrices, messieurs les sénateurs, Mesdames, messieurs les députés, Madame la Vice-Bâtonnière, Mesdames, messieurs les élu.e.s, Mesdames, messieurs les président.e.s d’associations, Mesdames, messieurs les expert.e.s, Mesdames, messieurs,            Je voudrais, avant de vous présenter ce premier plan, remercier chaleureusement celles et ceux que vous avez vus et aussi tous les autres qui ont participé à ce plan. Je voudrais particulièrement remercier qui nous aidé par leur à l’élaboration de ce plan témoignage Céline RAFAEL, Flavie FLAMENT, Laurent BOYET, Mathieu JOHANN et Andréa BESCOND. Vous […]

Lire la suite...

Enfants en danger : dans le doute, agissez !

Sensibiliser, responsabiliser et mobiliser chaque citoyen pour mieux prévenir et repérer les violences faites aux enfants, tel est l’objectif de la campagne de communication lancée ce mercredi 1er mars par Laurence Rossignol, ministre des Familles, de l’Enfance et des Droits des Femmes. Sous la bannière « Enfants en danger : dans le doute, agissez ! », cette campagne rappelle que les violences faites aux enfants sont l’affaire de tous. Les violences faites aux enfants sont trop souvent tues sous prétexte que les événements qui adviennent au sein de la cellule familiale relèvent de la liberté éducative ou de l’intimité à laquelle chacun a droit. La […]

Lire la suite...

Dossier de presse “Enfants en danger : dans le doute agissez”

Les violences faites aux enfants sont encore trop souvent reléguées au rang de « faits divers » ou dissimulées au sein des foyers. Malgré les mises en lumière médiatiques fréquentes, la conscience de la réalité des violences et la capacité à les prendre en compte, ne semblent pas progresser dans l’opinion publique.  Dossier de presse Plan interministériel de mobilisation et de lutte contre les violences faites aux enfants 2017 – 2019

Lire la suite...

Plan interministériel de mobilisation et de lutte contre les violences faites aux enfants 2017 – 2019

Les violences faites aux enfants sont encore trop souvent reléguées au rang de « faits divers » ou dissimulées au sein des foyers. Malgré les mises en lumière médiatiques fréquentes, la conscience de la réalité des violences et la capacité à les prendre en compte, ne semblent pas progresser dans l’opinion publique. Mobiliser la société dans son ensemble, les familles et les professionnel.le.s pour mieux lutter contre les violences faites aux enfants est une étape indispensable dans le combat que la France mène contre les violences. En signant la Convention des droits de l’enfant, la France s’est engagée à « assurer […]

Lire la suite...

Fiche repère : les solutions pour aider un enfant en danger

Les violences faites aux enfants sont l’affaire de tous. Chacun d’entre nous a le pouvoir et le devoir de signaler un enfant en danger. Que vous soyez majeur ou mineur, plusieurs solutions sont à votre disposition. Quelques rappels importants  • Mieux vaut signaler les soupçons que vous pouvez avoir sur la sécurité physique et morale d’un enfant, au risque de vous tromper, plutôt que de laisser un enfant en souffrance. • Quand il s’agit d’un.e mineur.e, la loi vous protège, vous ne pouvez pas être poursuivi pour dénonciation calomnieuse, sauf s’il est établi une volonté manifeste de diffamation à l’encontre […]

Lire la suite...