12 engagements pour lutter contre le harcèlement sexiste et les violences sexuelles dans les transports en commun

Share on Facebook+1Share on LinkedInShare on Twitter

Alain Vidalies, secrétaire d’État chargé des Transports, de la Mer et de la Pêche, et Pascale Boistard, secrétaire d’État chargée des Droits des femmes, ont présenté le 9 juillet le « Plan national de lutte contre le harcèlement sexiste et les violences sexuelles dans les transports en commun » du gouvernement.

 



Ce plan développe 12 mesures concrètes pour lutter efficacement contre le harcèlement sexiste et les violences sexuelles dont sont victimes les femmes dans les transports en commun à travers trois axes :

 



Il est le résultat de plusieurs mois de travail entre le ministère de l’Intérieur, le secrétariat d’Etat chargé des Transports, de la Mer et de la Pêche, le secrétariat d’Etat chargé des Droits des femmes et les transporteurs qui se sont régulièrement réunis depuis la création du groupe de travail dédié à la lutte contre les violences faites aux femmes dans les transports en décembre 2014.

La ministre de la Santé, des Affaires Sociales et des Droits des femmes Marisol Touraine et la secrétaire d’État chargée des Droits des femmes Pascale Boistard avaient par ailleurs saisi le Haut Conseil à l’Égalité entre les Femmes et les Hommes (HCEfh) afin qu’il rende un avis sur la question. Remis en avril à Pascale Boistard, cet avis dressait un état des lieux du harcèlement dans les transports et proposait des pistes de travail pour lutter contre ces comportements inacceptables.

Plan national de lutte contre le harcèlement sexiste et les violences sexuelles dans les transports en commun

Lire le discours de Pascale Boistard